SITE

Nous travaillons activement pour que le nouveau site internet de FORT LITROZ soit bientôt sur vos écrans. Nous avons encore du travail à faire, mais vous ne serez pas déçu. Un peu de patience....
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
   Valais/vallée du Rhone
   Gotthard
   Tessin
   Suisse occidentale
   Suisse centrale
      A7347 Ouvrage d’artillerie de Spitz (canton de Schwytz – Suisse)
      A7360 Poste de commandement de la 6ème division à Sattel (Eggeli)
      A7008 Position de barrage du Sihlsee
      A6069 Organisation secrète P26 (Suisse)
      A7351 et A7352 – Ouvrages d’artillerie Halsegg (Schwytz)
      A8389 Ouvrage lance-mine 8,1 cm (Gotthard)
      A5438 Fort d’artillerie d’Ebersberg ZH
      A6913 Ouvrage infanterie de Grynau (Schwitz)
      A1880 Ouvrage d’artillerie de Walbrand(Berne)
      A6740 Fort d'artillerie de Niederberg (Glaris)
      A6756 Fort d'artillerie de Beiglingen (Glaris)
      A2206 Fort d'artillerie de Vitznau(Lucerne)
      Fort de Wissiflue(Niedwald)
      Fort d'artillerie de Burgfluh(Berne)
      Base de missile Bloodhound(Zug)
      A1954 Ouvrage d’artillerie de Faulensee(Berne)
      Fort de Fürigen(Nidwald)
      Le système FLORAKO
      Base Bloodhound de Menzingen
   Nord de la Suisse
   Suisse orientale
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[waldbrand]           

  A1880 Ouvrage d’artillerie de Walbrand (Suisse)

La construction de l'ouvrage a commencé en mars 1941. Le tunnel d'accès et quatre embrasures étaient terminés en juin 1942 et les premières pièces pouvaient faire feu. Dès août 1942, les munitions ont été stockées. Dès août 1947, des travaux d'excavation ont commencés pour la construction de couloirs, de la salle à manger et de dortoirs. Le système se compose en fait de deux ouvrages d'artillerie. L’entrée principale est situé à quelques centaines de mètres de la route qui va à Beatenberg-Sigriswil. Le tunnel principal a la forme d’un arc et suit la courbe extérieure de la paroi rocheuse. De cette galerie des tunnels transversaux conduisent aux 8 canons de 10,5 cm 1935 L 42 avec affût à levier qui ont une portée de 22 km.
De la galerie principale, un escalier conduit à une autre partie du fort, situé environ 90 m plus haut, dans la paroi de rocher. Cette partie du fort (en fait un autre fort !) est armé de 8 canons de 15 cm ( Cette galerie n’est pas documentée dans cet article).
Trois génératrices sont installées, ce qui fournit la puissance nécessaire pour tout l’ouvrage, y compris l’ouvrage supérieur de Legi. Dans l’ouvrage supérieur de Legi, une petite cuisine est installées afin que l’équipage ne soit pas contraint de descendre prendre ses repas dans l’ouvrage inférieur. Un réservoir d’eau de 500 000 litres d'eau potable assure l’alimentation des deux ouvrages.
L’ouvrage de Walbrand a été conçu pour y installer de l'artillerie mobile. C’est la raison pour laquelle un tunnel d'accès a été creusé avec un profil énormes ce qui permet aux canons mobiles de pénétrer à l’intérieur de celui-ci. Dès que cette galerie d’accès et les locaux de combat ont été terminés (juillet 1942) les canons mobiles ont été installés. Bien sûr, les travaux de construction ont continué et en février 1944, l’ouvrage était totalement terminé.
En Août 1947, une autre campagne de travaux a débuté dans la zone de commandement. Des dortoirs et des réfectoires pour 450 hommes ont été créés.
Plus tard, dans les années soixante, la salle des machines a reçu sa taille actuelle. En 1986-1987 une rénovation des installations de ventilation et de protection AC a été effectuée.
Avec Armée 95, la fortification a été désarmée et mis hors service le 31/12/1998.
L'ouvrage a également servi durant la deuxième guerre mondiale à abriter une partie des réserves d’or et des devises de la Banque nationale.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017