Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
   Les armes V
   Bases secrètes du IIIe Reich
   Les avions à réaction du IIIe Reich
      Les Junkers Ju 287
      MITSUBISHI J8M1 « SHUSUI »
      Messerschmitt « WESPE »
      Arado 234B Blitz
      Arado 234B-2N « NACHTIGALL »
      Me 262 Introduction
      Messerschmitt 262 - Jagdgeschwader 7 NOWOTNY
      Messerschmitt 262 - Jagdverband 44 GALLAND
      Messerschmitt 262 A-R1
      Messerschmitt Me 262A-1a
      Messerschmitt Me 262 HG I
      Messerschmitt Me 262 HG-II
      Messerschmitt Me 262 HG III interceptor
      Messerschmitt 262A-2a Jabo
      Messerschmitt 262A-2a/U2
      Le Me 262 en action
      Messerschmitt 1099 B/I
      Messerschmitt 1101 à voilure en flèche
      Messerschmitt Me-329 Jabo
      Messerschmitt 328B Jabo
      Le Heinkel 178
      Le Heinkel 280
      Le Heinkel 162 Salamander
      Le Heinkel 1078
      Le Henschel Hs-132
      L'aile volante Horten IX
      L’aile volante furtive GOTHA P-60
      L'aile volante quadriréacteur Junkers EF-130
      Le chasseur à décollage vertical Fw Triebflügel
      Le Focke Wulf Ta 183A à voilure en flèche
      Le chasseur bipoutres Focke Wulf Flitzer
      Le monoréacteur ventral Focke Wulf P II
      Le chasseur à voilure inversée Blohm & Voss P-208
      L'aile volante Blohm & Voss Ae-607
      Le Volksjäger de Blohm & Voss
      Le biréacteur d'assaut Arado 234B
      Le quadriréacteur d'assaut Arado 234C
      Le bombardier lourd à voilure inversée Ju 287
      L'aile volante Arado Ar E-555
      Bombardier à longue distance Daimler Benz
   Les avions fusées du IIIe Reich
   Les intercepteurs-fusées du Reich
   Missiles du IIIe Reich
   Les mistel
   Les VTOL du IIIe Reich
   Les Panzers du diable
   Armes spéciales
   Secrets du IIIe Reich
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[w1]           

  Le monoréacteur ventral Focke Wulf P II [15]

Le Focke Wulf P II est méconnu des passionnés de la Seconde Guerre mondiale, même parmi le cercle restreint des spécialistes. C'est un des projets de base élaborés par la firme Focke Wulf dans le cadre du programme Volksjäger, destiné à développer rapidement et massivement un chasseur à réaction bon marché et facile à piloter, susceptible de redonner au Reich la suprématie aérienne dans le ciel de l'Allemagne. Le projet P II fut officiellement soumis au Reichsluftfahrtministerium (RLM) le 9 juin 1943, mais il fut jugé trop dangereux et écarté. L'avion ne fut donc jamais construit et ses plans sombrèrent dans l'oubli après l'écroulement du IIIe Reich.

Le concept choisi par Focke Wulf est très surprenant. Le bord d'attaque des ailes présente une certaine incidence mais la voilure reste malgré tout relativement classique, avec ses ailes droites. Ce qui frappe dès le premier regard, c'est la localisation inhabituelle du réacteur, placé en berceau sous le ventre de l'appareil et quasiment indépendant de la cellule du fuselage.

Ce choix a été motivé par deux raisons majeures : d'une part la volonté de faciliter la manutention et l'entretien au sol, d'autre part la crainte de rencontrer des problèmes opérationnels avec un réacteur dorsal, disposition qui l'exposait beaucoup plus aux coups des chasseurs ennemis. Ce souci était manifestement partagé par d'autres constructeurs car des concepts similaires furent proposés à la même époque par les firmes concurrentes Messerschmitt (avec son Me P-1095) et Blohm & Voss (avec le BV-P-198). Finalement, ce fut la firme Heinkel qui décrocha le contrat du Volksjäger avec son Heinkel He 162 Salamander, un appareil à l'opposé du Fw P II puisqu'il comportait justement... un réacteur dorsal !

Dans la version de base du projet, le FW PII était équipé d'un turboréacteur Jumo 109-004B fournissant 890 Kgp de poussée, qui permettait d'atteindre une vitesse de 825 km/h à 4000 m d'altitude. Focke Wulf songea ensuite à le doter d'un réacteur plus puissant Jumo 109-004C, développant 1015 kgp, qui offrait un gain de surcharge d'environ 1200 kg et avec lequel on espérait atteindre 870 km/h. L'armement comprenait 2 canons MK 108 de 30 mm dans le fuselage (ou 2 canons MK 103) et 2 canons MG 151/20 de 20 mm à l'emplanture des ailes.

La viabilité de la formule proposée par Focke Wulf pour son projet P-II paraît discutable et l'on comprend aisément que le RLM l'ait écartée. La conception compliquée de la voilure et la difficulté de manœuvrer l'avion à basse vitesse étaient deux défauts principaux de cet étrange chasseur mono-réacteur. L'inconvénient majeur était toutefois la localisation du train avant, placé juste devant l'ouverture de la prise d'air du réacteur, avec tous les risques de pannes-moteur que cela comportait. L'aspiration d'une impureté soulevée par la roue avant sur le tarmac pouvait à tout moment endommager gravement le réacteur, provoquer son extinction, voire déclencher un incendie ou une explosion. Un tel événement survenant à l'atterrissage, lors de la phase de décélération rapide, ou pire encore au décollage, avait toutes les chances de provoquer le crash de l'appareil et la mort du pilote. Sans parler du risque d'embrasement ou d'explosion du réacteur en cas d'atterrissage d'urgence sur le ventre. Il n'est donc pas étonnant que le RLM n'ait pas donné suite au projet.

Fiche technique

Typeprojet de chasseur dans le cadre du programme Volksjäger
Equipagemonoplace
Propulsionversion de base: 1 réacteur ventral Junkers Jumo 109-004B développant 890 kgp
version améliorée: 1 réacteur Junkers Jumo 109-004C de 1015 kgp
Vitesse max825 km/h à 4000 m d'altitude avec le réacteur Jumo 004B
870 km/h avec le réacteur Jumo 004C
Armement2 canons MK 108 (ou 2 canons MK 103) de calibre 30 mm dans le fuselage
2 canons MG 151/20 de calibre 20 mm à l'emplanture des ailes
Surface alaire15 m2
Envergure9,70 m
Longueur9,85 m

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017