Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
   PC de montagne oublié
   Le secteur des Dranses
   Le secteur nord
   Le Valais
   Le nœud routier de Martigny
   Concept défensif
   Articulation du dispositif
   L'axe transalpin du Gd-St-Bernard
   Le verrou de Saint-Maurice
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[v5]           

  Le Valais : un territoire géographiquement clos [62]

Au sein du Réduit National, le Valais constitue un cas particulier. Plus encore que les Grisons, il forme une sorte de sanctuaire refuge du fait de la géographie et du relief. La haute vallée du Rhône est en effet ce qu'on appelle une vallée intra-alpine : elle s'insinue profondément entre de hautes chaînes de montagnes parallèles qui l'isolent totalement des régions situées au nord et au sud des Alpes. C'est aussi la vallée la plus large et la plus longue de l'arc alpin ! On compte près de 150 km entre le glacier du Rhône (massif du Gothard) et l'embouchure du fleuve dans le Lac Léman, en aval de Saint-Maurice. Quant aux vallées latérales formées par les affluents du fleuve, certaines mesurent pas moins de 50 kilomètres, à l'image de la vallée du Grand-Saint-Bernard. Les gigantesques glaciers quaternaires qui ont creusé ce formidable sillon rhodanien ont entamé si profondément le relief alpin qu'on le distingue clairement depuis l'espace, comme le montrent les clichés satellites du continent européen.

La haute vallée du Rhône forme donc un territoire géographiquement clos, difficile d'accès et aisé à défendre. Les chaînes de montagne qui l'enserrent de toute part comptent parmi les massifs les plus élevés et les plus englacés des Alpes : Alpes Bernoises au nord, Alpes Valaisannes au sud, Massif du Mont-Blanc et Alpes de Haute Savoie à l'ouest, massif de l'Aar et du Gothard à l'est.

Le Valais regroupe d'ailleurs les deux tiers des sommets alpins dépassants 4000 m d'altitude, dont le célèbre Cervin et le Mont-Rose (4634 m) qui constitue le plus haut sommet de Suisse et le second des Alpes. On y trouve également les plus grands fleuves de glace du continent européen. Le glacier d'Aletsch mesure à lui seul 24 km de longueur et couvre une superficie de 170 km2 pour une épaisseur de glace moyenne d'environ 400 mètres ! C'est dire l'importance du relief et le caractère impénétrable des barrières naturelles qui compartimentent le pays et l'isolent des régions voisines !

Ce territoire se prête donc bien à la constitution d'un réduit défensif. C'est pourquoi il a été englobé dans le Réduit National Alpin, dont il constitue la partie occidentale.

L'unique débouché naturel est le défilé de Saint-Maurice, seule porte d'entrée ou de sortie du Valais, qui constitue, de ce fait, un verrou stratégique de première importance. Il permet de contrôler non seulement les axes de transit nord-sud, mais également l'accès depuis l'ouest vers le cœur du Réduit Alpin. Quant aux autres points de franchissements possibles, les cols carrossables sont rares et d'accès souvent difficiles vu la hauteur et le fort englacement des massifs.

A cela s'ajoutent 2 tunnels ferroviaires transalpins (Simplon et Lötschberg), inaugurés respectivement en 1906 et 1913, et le tunnel routier du Grand-Saint-Bernard, qui permet, depuis 1965, d'éviter le passage par le col.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017