Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
   Les armes V
      V1
         Concept général
         Les précurseurs du V1
         Origines
         Développement
         Mise au point
         Essais de tir
         Perfectionnements
         Modèles
         Désignations
         Cellule
         Voilure
         Loch
         Compas magnétique
         Ogive tactique
         Charge explosive
         Détonateurs
         Carburant
         Air comprimé
         Altimètre
         Pilote automatique
         Gyropilote
         Gyroscopes auxilliaires
         Compteur
         Winkelschuss
         Mise en piqué
         Radiorepérage
         Radioguidage
         Propulsion
         Pulsoréacteur
         Fonctionnement
      V1 Hückepack
      V2
      V3
      Bombe atomique allemande
   Bases secrètes du IIIe Reich
   Les avions à réaction du IIIe Reich
   Les avions fusées du IIIe Reich
   Les intercepteurs-fusées du Reich
   Missiles du IIIe Reich
   Les mistel
   Les VTOL du IIIe Reich
   Les Panzers du diable
   Armes spéciales
   Secrets du IIIe Reich
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[v39]           

  Le V1 - Système de propulsion [47]

Contrairement aux turbines à gaz à flux régulier équipant les nouveaux chasseurs de la Luftwaffe (turboréacteurs), le pulsoréacteur du V1 fonctionnait de manière discontinue, à une cadence moyenne d’environ 47 pulsations par seconde. Son fonctionnement reposait sur le principe des vibrations harmoniques de l’air, sous l’effet de détonations se succédant très rapidement dans la chambre de combustion. Le principe de base est le même lorsqu’on souffle dans un tuyau, mettant ainsi l’air en vibration, ce qui provoque un son modulé lorsqu’il s’échappe sous pression par l’extrémité non obturée du tube.

Le bruit très particulier du pulsoréacteur du V1, souvent comparé à celui d’un moteur à deux temps ou d’une motocyclette mal réglée, était dû à l’ouverture et à la fermeture très rapide des clapets d’admission, cycle qui se renouvelait à une cadence de 45 à 50 pulsations par minute. La succession de ces explosions très rapprochées provoquait une vibration modulée, une sorte de vrombissement saccadé caractéristique, dont la fréquence pouvait atteindre jusqu’à 140 décibels à pleine puissance.

Le carburant utilisé était un mélange de kérosène à bas indice d’octane (combustible), facile à produire et à stocker en grande quantité, et d’air (comburant). Cet air fournissait l’oxygène nécessaire à la combustion. Il était directement aspiré par l’entrée frontale (diffuseur), tandis que le kérosène était injecté dans la chambre de chauffe par 9 buses (gicleurs) disposées sur la face arrière de la grille de l’obturateur.

Le fonctionnement du pulsoréacteur est décrit séparément, sous la rubrique « Fonctionnement » ; la mise en route du réacteur et l’amorçage du cycle sous « Allumage à froid ».

 
 

SOURCES :

Yannick Delefosse, "V1 ARME DU DÉSESPOIR", Editions Lela Presse. Collection Histoire de l’aviation n°18. 2006.
Laurent Bailleul, LES SITES V1 EN FLANDRES ET EN ARTOIS", 2000.
Roland Hautefeuille, "CONSTRUCTIONS SPÉCIALES", 2e édition, 1995.

Pour en savoir plus sur le V1 ou si vous voulez acheter l’excellent livre très fouillé et richement documenté écrit par Yannick Delefosse sur le V1, nous vous conseillons le site internet de Yannick Delefosse : http://v1armedudesespoir.free.fr/

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017