SITE

Nous travaillons activement pour que le nouveau site internet de FORT LITROZ soit bientôt sur vos écrans. Nous avons encore du travail à faire, mais vous ne serez pas déçu. Un peu de patience....
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
   Grande-Bretagne
   Grèce
   Italie
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
   Marine
   Ils devaient durer 1000 ans...
      Belgique
      Côte Atlantique
      Danemark
      Pas de Calais
         Dombunker de Wimereux (Pas de Calais)
         Site V1 du bois des 8 Rues près de Hazebrouck (département du Nord)
         Batterie Oldenburg
         Leitstand d'Oye Plage
         Base V2 Eperlecques
         Tourelle en béton WALDAM
         QG de la 15e Armée
         Audresselle
         La batterie Todt
            L'opération Seelöwe
            Batteries sur rail
            Batteries casematées
            Le docteur Fritz Todt
            La construction
            Description générale
            Approvisonnement
            Le poste de tir
            Système de détection
            Casemates de tir
            Chambre de tir
            Rez-de-chaussée
            Le sous-sol
            La tourelle
            La pièce
            Les obus
            Charge propulsive
            Vitrine du régime
            La batterie dans la guerre
            Sa destruction
         Cap Blanc Nez
         Blériot plage
         Wissant
         Calais - Dombunker
         Sangatte
         Batterie Lindemann
         Escalle
         Cap Gris Nez
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[t9]           

  La batterie Todt - Batteries sur rail

3. LES BATTERIES OFFENSIVES SUR RAIL

Outre ces canons sur rails, la Kriegsmarine entreprend la construction d'une série de batteries offensives côtières sous casemates le long de la côte du Pas de Calais. Ces batteries étaient destinées à protéger la flotte de débarquement, à harceler la Home Fleet britannique au cas où elle s'aventurerait dans le Channel et à pilonner la côte anglaise. Ces célèbres batteries, qui furent souvent illustrées par la propagande allemande de Goebbels pour démontrer la puissance et l'invincibilité du Mur de l'Atlantique. Ces batterie étaient au nombre de cinq. En remontant la côte du sud vers le nord, on trouvait successivement :

La batterie FRIEDRICH AUGUST, armée de 3 pièces de 305mm SK L/50 sous casemate, près de Wimereux.

La batterie SIEGFRIED, armée de 4 pièces de 380 mm SK C/34 sous casemate, près d'Audinghen.

La batterie GROSSER KURFÜST, armée de 3 pièces de 305 mm SK L/50, immédiatement en arrière du Cap Gris-Nez.

La batterie SCHLESWIG HOLSTEIN, rebaptisée plus tard LINDEMANN en mémoire du commandant du cuirassé BISMARCK, armée de 3 pièces de 406 mm sous casemate, près de Sangatte.

La batterie OLDENBURG, armée de 2 pièces de 240 mm SK L/40, à l'est de la ville de Calais.

Ces batteries avaient pour la plupart été prélevées sur les côtes nord de l'Allemagne.

Certaines changèrent de nom en arrivant sur les rivages du Kanal, comme l'appelaient les Allemands. Ainsi la batterie SCHLESWIG HOLSTEIN, après avoir été appelée un temps GROSS DEUTSCHLAND, reçut officiellement le nom de batterie LINDEMANN, en mémoire de l'officier qui était aux commandes du puissant cuirassé BISMARCK lors de son affrontement mortel avec la flotte britannique dans l'Atlantique nord. Quant à la batterie SIEGFRIED, elle fut rebaptisée batterie TODT, en l'honneur du Dr Fritz Todt, directeur de l'organisation chargée par Hitler de toutes les grandes constructions du régime, parmi lesquelles les ouvrages du Mur de l'Atlantique. Ce changement eut lieu lors de l'imposante prise d'armes qui célébra son inauguration le 11 janvier 1942. A peine un mois plus tard, le 8 février 1942, le Junker 52 qui transportait le Dr. Todt s'écrasa mystérieusement peu après le décollage, tuant tous ses passagers. Des rumeurs persistantes évoquèrent un sabotage de l'appareil commandité par des rivaux du régime, jaloux du succès et de l'aura grandissante du Dr. Todt ! La question est toujours débattue.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017