PROBLEME

UN PROBLÈME EST SURVENU CONCERNANT L’HÉBERGEMENT DE NOTRE SITE INTERNET ET NOUS NE POURRONS PAS INTRODUIRE DE NOUVEAUX SUJETS POUR UN CERTAIN TEMPS. NOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉ DES QUE NOUS POURRONS REPRENDRE LES PUBLICATIONS DE NOUVEAUX SUJETS.
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
   Grande-Bretagne
   Grèce
   Italie
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
      Défilé 1 corps d'armée suisse - Aérodrome de Payerne - 1959(VIDEO)
      13'000 fortins militaires abandonnés(VIDEO)
      Base aérienne de Payerne - Meeting Air 14
      Divers véhicules blindés et tout-terrain testés par l'Armée suisse
      Démonstration de l’obusier blindés M109 à Lugano
      Protection civile Martigny - PC régional - Poste de commandement
         Rampe d’accès au poste de commandement
         Local protégé du matériel d’intervention
         Sas d’entrée du poste de commandement
         Local de décontamination
         Groupe électrogène de secours
         Réfectoire
         Couloirs de liaison
         Cuisine
         Service appui-assistance
         Dortoir femmes
         Secrétariat
         Lavabos et toilettes
         Local archives
         Dortoir femmes 2
         Poste de commandement
         Etat-major de catastrophe
         Renseignements
         Protection des biens culturels
         Transmissions
         Economat
         Ventilation - Réserve d'eau
      Musée de l'Armée - Bugdorf/Thun
      Démonstration du Bat de chars 17 (milice) sur la place d’arme de Bure
      La Suisse bombardée durant la seconde guerre mondiale
      Prototype d’un char équipé d’un canon de 15,5 cm - Suisse
      A92 – Abri-caverne – Scex du Doey
      Barricade antichars
      Le Château-fort de Saillon
      Le château de Beauregard
      Barricades et ouvrages minés
      Un bombardier s'écrase près de Sion
      Canons de DCA et ach
      Château de Montorge
      Château de la Bâtiaz
      La Suisse, objectif des Soviétiques
      Émetteurs de secours de la radio nationale
      Le système FLORAKO
      Remise du drapeau du BI 19 à Sion
      DEMOEX 08 - démonstr.d'une brigade blindée
      Bex Airshow 07
      Les châteaux de Bellinzone
      Base Bloodhound de Menzingen
      Infra QG 35 à Dailly
      Musée de l'artillerie à Morges
      Ccplm landwehr cp fus II/203
      La patrouille des glaciers
      Les chevaux du train
      Batterie de 7,5cm
      Air 04 de Payerne
   Marine
   Ils devaient durer 1000 ans...
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[pcimartigny]           

  Protection civile Martigny - PC régional - Poste de commandement

La protection civile et la protection de la population au fil du temps

L’année 1963 a vu la véritable naissance de la protection civile suisse: le 1er janvier de cette année-là, la loi fédérale sur la protection civile entrait en vigueur et l’Office fédéral de la protection civile (OFPC), qui sera intégré en 2003 à l’Office fédéral de la protection de la population, était créé.

Expériences tirées des deux guerres mondiales

Les deux guerres mondiales du début du XXe siècle bouleversent la perception des menaces, en particulier la Seconde Guerre mondiale. Celle-ci devient une guerre totale, chaque camp prenant consciemment pour cible la population de l’adversaire. Lorsque la bombe atomique est utilisée pour la première fois, l’énorme potentiel destructeur du génie de guerre moderne est révélé de manière effroyable. Dans les années 1950, la question de la protection de la population en cas de guerre en Suisse devient une priorité. La volonté politique de protéger au mieux la population d’une possible guerre est forte. Après l’acceptation d’un article constitutionnel relatif à la protection civile en 1959 lors d’une votation fédérale, la première loi nationale sur la protection civile est élaborée. L’entrée en vigueur de la loi sur la protection civile le 1er janvier 1963 marque le début de la protection civile suisse moderne.

Pendant la guerre froide: phase de mise en place

Alors que la guerre froide s’intensifie, la protection civile se met en place. Des situations tendues comme la construction du mur de Berlin en 1961, la crise de Cuba de 1962 ou l’écrasement du Printemps de Prague en 1968 sont également ressenties comme de graves menaces pour la paix et la sécurité nationale. L’armement nucléaire massif et en constant développement des deux grandes puissances mondiales, les Etats-Unis et l’Union soviétique, renforce ce sentiment. En réponse à cette situation, la Suisse développe un concept visionnaire unique au monde: la construction à grande échelle d’abris solides, simples et peu coûteux doit permettre à la population de survivre sous terre en cas de guerre nucléaire. Jusqu’à la fin de la guerre froide, la construction d’abris et la préparation (planification et organisation) à un séjour prolongé dans les abris étaient les thèmes centraux de la protection civile.

A partir des années 1990: priorité aux catastrophes et situations d’urgence

Depuis les années 1990, la protection civile subit une transformation en profondeur. Désormais, ce n’est plus la protection contre les effets de la guerre qui se trouve au centre du système, mais la protection de la population en cas de catastrophes naturelles ou anthropiques et d’autres situations d’urgence. Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la protection de la population et de la protection civile en 2004, la protection civile fait partie du système coordonné de protection de la population en tant qu’organisation partenaire. La compétence et la responsabilité relèvent en principe des cantons, et la Confédération établit les bases légales communes. L’obligation de servir continue donc d’être réglée de manière uniforme au niveau national.

Aujourd’hui: un large éventail de tâches Aujourd’hui, la protection civile a un large éventail des tâches: ses membres s’occupent de la mise à disposition de l’infrastructure de protection nécessaire et des moyens permettant de transmettre l’alarme à la population, ils soutiennent les organes de conduite et les organisations partenaires du système coordonné de protection de la population, ils assistent les personnes en quête de protection et protègent les biens culturels, ils effectuent des travaux de remise en état et des interventions en faveur de la communauté après des catastrophes. Avec ces tâches, la protection civile continue d’apporter une contribution indispensable à la protection de la population et à la sécurité nationale.

La protection civile aujourd'hui

Un élément du système coordonné de protection de la population

La protection civile est l'une des organisations partenaires du système de protection de la population, dont la mission consiste à protéger la population et ses bases d'existence en cas de catastrophe, de situation d'urgence et de conflit armé. Le système vise à assurer la coordination de la conduite, de la protection, du sauvetage et de l'aide. Il se fonde sur les moyens disponibles en temps normal pour garantir la coordination et la coopération entre cinq organisations partenaires: police, sapeurs-pompiers, santé publique, services techniques et protection civile. Ces organisations sont responsables de leurs domaines respectifs et se prêtent mutuellement assistance.

Eventail des tâches: protection, assistance et appui

L'éventail des activités de la protection civile est large, il comprend en effet des tâches de protection, d'assistance et d'appui. La protection civile est avant tout un moyen d'intervention du deuxième échelon dans le cadre du système coordonné de protection de la population. Il incombe aux membres de la protection civile de prendre en charge les personnes en quête de protection et de protéger les biens culturels. En outre, ils soutiennent les organes de conduite et les organisations partenaires de la protection de la population et effectuent des interventions en faveur de la collectivité ainsi que des travaux de remise en état après un événement.

Fonctions de base

L'instruction doit permettre à la protection civile d'accomplir ses tâches avec un personnel polyvalent. Les fonctions de base sont les suivantes:

• collaborateur d'état-major (aide à la conduite) • préposé à l'assistance (protection et assistance) • pionnier (appui), • préposé au matériel (logistique) • préposé aux constructions (logistique) • cuisinier (logistique)

Obligation de servir

L'obligation de servir dans la protection civile est réglée au niveau national: elle concerne tous les hommes de nationalité suisse déclarés aptes à servir dans la protection civile et qui n'effectuent ni service militaire ni service civil. L'armée et la protection civile ont mis en place une procédure de recrutement commune, mais qui ne prévoit pas de liberté de choix, l'armée ayant la priorité. La période où les hommes sont soumis à l'obligation de servir dans la protection civile commence à 20 ans et se termine à 40 ans.

Vous trouverez tous les détails concernant la protection civile sur les divers sites ci-dessous:

http://www.vs.ch/Navig/navig.asp?MenuID=20894&Language=fr

http://www.vs.ch/NavigData/DS_337/M22686/fr/6%20Organisation%20protection%20civile%202013.pdf

http://www.vs.ch/NavigData/DS_337/M22686/fr/5%20Etats-majors%20de%20conduite%202013.pdf

 
 

  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017