PROBLEME

UN PROBLÈME EST SURVENU CONCERNANT L’HÉBERGEMENT DE NOTRE SITE INTERNET ET NOUS NE POURRONS PAS INTRODUIRE DE NOUVEAUX SUJETS POUR UN CERTAIN TEMPS. NOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉ DES QUE NOUS POURRONS REPRENDRE LES PUBLICATIONS DE NOUVEAUX SUJETS.
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
      Ouvrage Maginot de l'Agaisen - Sostel - Alpes maritimes - France
      Ouvrage Maginot de Gordolon (petit ouvrage d’artillerie) - Alpes-Maritimes (France)
      Ouvrage d’artillerie Maginot de Restefond, 2733 m altitude (Alpes de Haute-Provence/Alpes maritimes)
      Le château de Hohlandsbourg (Alsace) - France
      Pegasus Bridge (Normandie)
      Fort d’Uxegney – Vosges - France
      Ouvrage du Fort Séré de Rivière Gondran C (Briançon)
      Pont métallique américain sur la Meuse à Vacherauville
      Monumentaux morts "Les Veilleurs de la Paix" – Haudinville (Meuse)
      Poste de commandement du Kronprinz Rupprecht de Bavière près de Varennes en Argonne
      Monument américain de Montfaucon (Meuse)
      Fort de Douaumont (Bataille de Verdun)
      Ossuaire de Douaumont (Bataille de Verdun)
      Fort de Troyon – Une page d’histoire oubliée - Meuse
      "Dombunker" pour canons de campagne allemands – Mangienne/Meuse
      Les Eparges – Meuse
      Ouvrage CFZ 48 (deuxième ligne de la ligne Maginot) à Azannes (Meuse)
      Char Sherman sur la place de Montfaucon
      Canon de 155 Long modèle 1877 (de Bange)
      Camp allemand de Marguerre (Meuse)
      Montmédy, Musée de la fortification
      Montmédy, l’autre place forte de la Meuse
      Le canon allemand« Max de 380 mm de Duzey (Verdun)
      Monument de Pensylvanie - 1914-1918 – Varennes (France)
      Ouvrage Maginot de Fermont
      Bois des Caures (Verdun)
      Mémorial de Verdun
      Coupole d'Helfaut-Wizernes
      La butte de Vauquois (Meuse)
      Fort de Jouy-sous-les-côtes (Toul)
      Fort du Mont Saint Michel (Toul)
      Ouvrage de la Ferté (Ardennes)
      La batterie de l'Eperon (Toul)
      Barrage rapide de Montgenèvre
      Corps de garde côtier de Roscavel (Bretagne)
      Fort l'Ecluse, Département de l’Ain
      L’escalier à l’épreuve du Fort de l’Ecluse
      Fort du Larmont supérieur
      Fort du Larmont inférieur
      La redoute de Berwick
      Fort des Rousses (Jura)
      Fort Boyard (Charente-Maritime)
      Le Fort de Sainte-Agnès (Alpes Maritimes)
      Château de Pierrefonds (département de l’Oise au nord-est de Paris)
      Oradour-sur-Glane, village martyr
      Fort Libéria - L'extérieur
      Fort Libéria - L'intérieur
      Citadelle de Besançon
      Retranchement du Chauffaud
      Fort Lupin
      Fontaine Lupin
      Souterrains de la montagne du Roule
      Barrière de l’Esseillon
      Fort Liédot
      Fort de la rade à l'Ile d'Aix
      Bastion de Menton
      Le fort d'Ambleteuse
      L'ouvrage des Granges communes
      Batterie des Caurres
      L'abri du col de Restefond
      Fort du Truc
      Platte (blockhaus de la)
      Ouvrage de Roche-la-Croix
      Le château de Collioure II
      Le château de Collioure I
      Citadelle de Mont-Louis
      Forteresse de Salses
      La cité de Carcassonne
      Villefranche-de-Conflent
      Le fort Lagarde
      Le fort de Bellegarde
      Le fort du Sapey
      Tourelle Mougin
      Fort du Barbonnet
      Le fort de Montperché
      Fort Les Bancs
      Le fort de Pierre Châtel
      Fort Nieulay
      Ouvrage Saint Gobain
      Fort Joubet
      Château-Queyras
      Le fort de Tournoux
      Seyne-les-Alpes
      Redoute de Berwick
      Restefond
      Saint Ours Haut
      Saint Ours Bas
      Col de la Bonnette
      Vallée de la Tinée
      Haute Ubaye
      Ouvrage du Hackenberg
      Ouvrage du Hackenberg dans la tourmente
      Charvonnex
      Citadelle de Bitche
      Four à Chaux
      Fort du Télégraphe
      Les citadelles du vertige
   Grande-Bretagne
   Grèce
   Italie
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
   Marine
   Ils devaient durer 1000 ans...
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[n1]           

  Fort de Nieulay

Un peu avant Coquelles, il y le vieux Fort Nieulay. Il a été construit pour servir de défense à la ville de Calais. Après la prise de Calais par les Anglais (1346) des écluses furent construites pour contenir les eaux. Un fort fut bâti pour les protéger. En cas d'attaque, les défenseurs du Fort pouvaient détruire les écluses ce qui provoquait l'inondation des environs de Calais et empêchait l'invasion des ennemis. En janvier 1558, les troupes du Duc de Guise attaquèrent le fort, les écluses ne furent pas détruites et Calais fut délivrée. De 1596 à 1598, les Espagnols occupent Calais et font des transformations dans le Fort. Ils diminuent la hauteur des tours pour éviter les dégâts des canons. En avril et mai 1677, Louis XIV et Vauban visitèrent Calais. Ils décidèrent de renforcer les défenses de la ville. Le Fort Nieulay fut complètement reconstruit à cheval sur la rivière de façon que les écluses soient placées à l'intérieur du Fort, pour mieux les protéger et permettre l'inondation déjà envisagée par les Anglais en cas d'attaque. La défense de Calais était complétée par des redoutes. (levées de terre de 2 mètres environ dans lesquelles on plaçait des canons). L'intérieur du Fort étaient aménagé de logements pour les officiers, de casernements pour les soldats et comportait

  • Un arsenal (armes et munitions)
  • Des magasins (réserves de nourriture)
  • Une citerne
  • Une chapelle.

C'est ce nouveau Fort que l'on peut voir maintenant. Au cours des années suivantes, le Fort subit d'autres aménagements mais il ne servit pas pour des opérations guerrières. Il perdit donc progressivement son intérêt d'autant plus que pour évacuer les eaux du Calaisis on construisit un siphon sous la route de Boulogne. De 1815 à 1870 le Fort fut abandonné et les dégradations furent nombreuses.
En 1903 le Fort fut vendu, puis loué à des agriculteurs.
En 1940 lors de l'invasion allemande, le Fort fut malgré tout défendu par quelques dizaines de militaires qui essayèrent de retarder cette invasion. Ils ne purent tenir que quelques heures.
En 1944 ce sont les soldats canadiens qui délivrèrent Calais et qui donnèrent l'assaut au Fort Nieulay.

Après la guerre, les propriétaires du Fort exploitèrent le banc de galets sur lequel le premier bâtiment avait été construit. Les remparts du vieux fort se délabraient de plus en plus. Puis la ville de Calais devint propriétaire du Fort. Un grand programme de rénovations est alors entrepris

  • réparation des remparts
  • comblement des étangs
  • aménagement du parc urbain
  • restauration des ouvrages à l'intérieur.

Après avoir connu beaucoup d'aventures le vieux Fort est devenu un endroit très calme, très vert où beaucoup de promeneurs viennent y trouver un peu de tranquillité.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017