PROBLEME

UN PROBLÈME EST SURVENU CONCERNANT L’HÉBERGEMENT DE NOTRE SITE INTERNET ET NOUS NE POURRONS PAS INTRODUIRE DE NOUVEAUX SUJETS POUR UN CERTAIN TEMPS. NOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉ DES QUE NOUS POURRONS REPRENDRE LES PUBLICATIONS DE NOUVEAUX SUJETS.
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
      Ouvrage Maginot de l'Agaisen - Sostel - Alpes maritimes - France
      Ouvrage Maginot de Gordolon (petit ouvrage d’artillerie) - Alpes-Maritimes (France)
      Ouvrage d’artillerie Maginot de Restefond, 2733 m altitude (Alpes de Haute-Provence/Alpes maritimes)
      Le château de Hohlandsbourg (Alsace) - France
      Pegasus Bridge (Normandie)
      Fort d’Uxegney – Vosges - France
      Ouvrage du Fort Séré de Rivière Gondran C (Briançon)
      Pont métallique américain sur la Meuse à Vacherauville
      Monumentaux morts "Les Veilleurs de la Paix" – Haudinville (Meuse)
      Poste de commandement du Kronprinz Rupprecht de Bavière près de Varennes en Argonne
      Monument américain de Montfaucon (Meuse)
      Fort de Douaumont (Bataille de Verdun)
      Ossuaire de Douaumont (Bataille de Verdun)
      Fort de Troyon – Une page d’histoire oubliée - Meuse
      "Dombunker" pour canons de campagne allemands – Mangienne/Meuse
      Les Eparges – Meuse
      Ouvrage CFZ 48 (deuxième ligne de la ligne Maginot) à Azannes (Meuse)
      Char Sherman sur la place de Montfaucon
      Canon de 155 Long modèle 1877 (de Bange)
      Camp allemand de Marguerre (Meuse)
      Montmédy, Musée de la fortification
      Montmédy, l’autre place forte de la Meuse
      Le canon allemand« Max de 380 mm de Duzey (Verdun)
      Monument de Pensylvanie - 1914-1918 – Varennes (France)
      Ouvrage Maginot de Fermont
      Bois des Caures (Verdun)
      Mémorial de Verdun
      Coupole d'Helfaut-Wizernes
      La butte de Vauquois (Meuse)
      Fort de Jouy-sous-les-côtes (Toul)
      Fort du Mont Saint Michel (Toul)
      Ouvrage de la Ferté (Ardennes)
      La batterie de l'Eperon (Toul)
      Barrage rapide de Montgenèvre
      Corps de garde côtier de Roscavel (Bretagne)
      Fort l'Ecluse, Département de l’Ain
      L’escalier à l’épreuve du Fort de l’Ecluse
      Fort du Larmont supérieur
      Fort du Larmont inférieur
      La redoute de Berwick
      Fort des Rousses (Jura)
      Fort Boyard (Charente-Maritime)
      Le Fort de Sainte-Agnès (Alpes Maritimes)
      Château de Pierrefonds (département de l’Oise au nord-est de Paris)
      Oradour-sur-Glane, village martyr
      Fort Libéria - L'extérieur
      Fort Libéria - L'intérieur
      Citadelle de Besançon
      Retranchement du Chauffaud
      Fort Lupin
      Fontaine Lupin
      Souterrains de la montagne du Roule
      Barrière de l’Esseillon
      Fort Liédot
      Fort de la rade à l'Ile d'Aix
      Bastion de Menton
      Le fort d'Ambleteuse
      L'ouvrage des Granges communes
      Batterie des Caurres
      L'abri du col de Restefond
      Fort du Truc
      Platte (blockhaus de la)
      Ouvrage de Roche-la-Croix
      Le château de Collioure II
      Le château de Collioure I
      Citadelle de Mont-Louis
      Forteresse de Salses
      La cité de Carcassonne
      Villefranche-de-Conflent
      Le fort Lagarde
      Le fort de Bellegarde
      Le fort du Sapey
      Tourelle Mougin
      Fort du Barbonnet
      Fort Les Bancs
      Le fort de Pierre Châtel
      Fort Nieulay
      Ouvrage Saint Gobain
      Fort Joubet
      Château-Queyras
      Le fort de Tournoux
      Seyne-les-Alpes
      Redoute de Berwick
      Restefond
      Saint Ours Haut
      Saint Ours Bas
      Col de la Bonnette
      Vallée de la Tinée
      Haute Ubaye
      Ouvrage du Hackenberg
      Ouvrage du Hackenberg dans la tourmente
      Charvonnex
      Citadelle de Bitche
      Four à Chaux
      Fort du Télégraphe
      Les citadelles du vertige
   Grande-Bretagne
   Grèce
   Italie
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
   Marine
   Ils devaient durer 1000 ans...
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[marguerre]           

  Camp allemand de Marguerre (Meuse)

Avant 1914, monsieur Marguerre travaillait comme ingénieur dans un centre de recherche à Berlin. Avec la guerre, il prend le grade de capitaine et se voit confier la direction d’une section spéciale de la Vème Armée allemande, dirigée par le fils de l’Empereur d’Allemagne.

Fin 1914,l'armée a pour mission de stabiliser le front en installant de solides positions défensives et en construisant des camps de repos pour les soldats de passage. Le capitaine Marguerre et sa section sont affectés sur la zone de Spincourt. Ils doivent créer un camp et une centrale à béton pour tester l’utilisation de ce matériau en temps de guerre. La section spéciale du capitaine Marguerre va créer de toutes pièces, en pleine forêt, un lieu surprenant par sa conception moderne et par la qualité de ses aménagements.

Parmi leurs missions, les hommes du capitaine Marguerre devaient élaborer et tester des techniques rapides des abris bétonnés. La technique se voulait efficace. Les blockhaus sont érigés sans fondations afin de tester des méthodes de construction sur un simple lit de sable ou de terre. L’emploi de matériaux à portée d’une zone de combat (tôles, planches et branchages) comme éléments de coffrages est aussi mis à l’étude.

Malgré la différence des techniques utilisées pour leur construction, on peut remarquer que deux bunkers sont de forme identique (photo 7). Ils correspondent à un plan « type » : une entrée en chicane et un corps du bâtiment. Une meurtrière donnant sur le sas de l’entrée permettait aux sentinelles autant de surveiller les abords de l’abri que d’en défendre l’approche. Le corps du bâtiment, de par sa longueur et son peu d’accessibilité, servait à loger et à protéger les hommes d’une section (environ 50 hommes).

Le bunker achevé, le plafond est recouvert de larges bandes de papier goudronné. Elles assurent une meilleure salubrité à ce bâtiment chargé d’accueillir pour quelques temps des hommes en provenance de la zone de combat proche.

Le camp trouve sa personnalité dans ses décors. Au-dessus de la porte centrale, l’inscription indique que « ce campa été construit par la section de la BEton FAbrik sous la direction du capitaine Marguerre ». Cela souligne, s’il en était besoin, la rareté d’un tel ensemble et la fierté de ses bâtisseurs. Les bacs à fleurs au pied des bâtiments, les ouvertures ouvragées, les fausses colonnades, les faux colombages et les peintures murales rendent ce camp remarquable. Cette volonté décorative traduit le souci de recomposer l’ambiance du foyer familial allemand, de laisser l’empreinte d’une « Heimat » qui devait un tant soit peu adoucir le quotidien du soldat.

Nous vous recommandons de visiter ce site, car c'est la démonstration de l'organisation spectaculaire de l'armée allemande.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017