SITE

Nous travaillons activement pour que le nouveau site internet de FORT LITROZ soit bientôt sur vos écrans. Nous avons encore du travail à faire, mais vous ne serez pas déçu. Un peu de patience....
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
   Mobilisation 1939
   Election du Général Guisan
   Infanterie de montagne
   1914 - 1918 (galeries de photos)
   1939 - 1945 (galerie de photos)
   Infanterie (galerie de photos)
   Détachement alpin
   Artillerie (galerie de photos)
   Cavalerie (galerie de photos)
   Blindés suisses 1939-45
   Aviation (galerie de photos)
   DCA en action
   DCA lourde (1939-45)
   DCA légère (1939-45)
   Service de Repérage Aérien
   Combats aériens de juin 40
   PC régional de la PCi de Martigny(VIDEO)
   Armée XXI (photos et vidéos)
      Transmissions ondes dirigées
      Présentation véhicules de l'armée suisse - Thun (Suisse)
      Démonstration char Léopard II – Thun (Suisse)(VIDEO)
      Les Milices vaudoises(VIDEO)
      Grenadiers parachutistes - Suisse(VIDEO)
      Air Policing: Surveillance permanente de l'espace aérien suisse(VIDEO)
      Simulateur de conduite de chars (Suisse)(VIDEO)
      Troupe du génie (Suisse)(VIDEO)
      Quelques photos de l'infanterie de montagne suisse
      Quelques photos du FA18 suisse
      Hôpital militaire souterrain - Suisse
      Maintenance et surveillance des infrastructures de l'armée suisse(VIDEO)
      L’obusier blindé M109 KAWEST (Suisse)
      Troupes de sauvetage (Suisse)(VIDEO)
      Obusier blindé M109 Kwest(VIDEO)
      Conducteurs de véhicules(VIDEO)
      Petit ouvrage d'infanterie dans le canton des Grisons (Suisse)(VIDEO)
      Simulateur de vol hélicoptère Super Puma à Emmen(VIDEO)
      Obusier blindé M109 Kawest (Suisse)(VIDEO)
      Eclaireurs parachutistes (VIDEO)
      Troupe du train (Photos)
      Troupe du train (VIDEO)
      Panzerfaust 3 (armée Suisse)
      Héliportage à la cabane A97 (VIDEO)
      Reconnaissance pour héliportage à cabane A97 (VIDEO)
      Remise du matériel par l'armée à Burgdorf (VIDEO)
      Sortie printemps 2013 Club Fort Litroz (VIDEO)
      Promotion police militaire (VIDEO)
      Visite Sécurité militaire à Savatan (VIDEO)
      Controle à l'ouvrage A61 Litroz (VIDEO)
      Se rendre au A61 en hiver (VIDEO)
      Transmissions (téléphone et radio) (VIDEO)
      Démonstration d’une brigade blindée (VIDEO)
      Démonstration du Bat de chars 17 (milice) sur la place d’arme de Bure (VIDEO)
      Char de grenadiers 2000 (VIDEO)
      Tir Bison 15,5 cm et lm fort 12 cm (VIDEO)
      Missile antichar M47 Dragon (FGM-77)
      Les projecteurs de forteresse de 60cm
      Matériel d’éclairage de la fin du XIXème siècle
      Air14 – 100 ans aviation militaire suisse – 2014(VIDEO)
      Air14 – 100 ans de l’aviation militaire suisse – Payerne – 2014
      Les deux principaux modèles de bicyclettes de l’Armée suisse
      Véhicules service du feu aérodrome
      Véhicule spécial la pose de la tourelle CENTI
      Véhicules service du feu
      Mécanicien d’aviation (VIDEO)
      Spécialistes montagne (VIDEO)
      Démonstration obusier blindé M109 (VIDEO)
      Véhicule de transport chenillé 68 M 548
      Vedettes de l’armée suisse (Lacs frontières)
      Marine suisse(VIDEO)
      Démonstration Bat de Chars 17) (VIDEO)
      Engins DCA Rapier(VIDEO)
      DCA 35 mm bitube(VIDEO)
      Char de grenadiers 2000(VIDEO)
      Visite base aérienne Payerne(VIDEO)
      Hawker Hunter Mk58/58A et T Mk 68 (VIDEO)
      Mirage IIIS (Suisse)(VIDEO)
      Administration (VIDEO)
      Tube roquette
      Décontamination ABC
      Chasseurs de chars 93
      Ouvrage miné sur route de montagne(VIDEO)
      Chars de grenadiers 2000
      Chars de grenadiers 93 - Piranha 8 x 8
      Char 87 Léopard 2
      Cuisine de campagne (VIDEO)
      Exploration (VIDEO)
      Pont flottant 95
      Fanfare militaire
      Soldat de décontamination ABC
      Conducteur de chien (VIDEO)
      Stinger (eg DCA L STINGER)
      Obusier blindé 88-95 M109 KAWEST
      Canon de forteresse de 15,5 cm BISON
      Tir au canon de forteresse de 15 cm (VIDEO)
      Char Léopard II (VIDEO)
      Chasseurs de char Tow Pirana(VIDEO)
      Armurier (VIDEO)
   1950 - 2000 (galerie de photos)
   Organisation de la protection civile
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[m47dragon]           

  Missile antichar M47 Dragon (FGM-77) [2]

Le M47 Dragon, connu aussi sous la désignation de FGM-77, fut le premier missile antichar, transportable et mis en œuvre par un seul homme. Son nom a été donné suite aux séries d'étincelles et de crépitements émis par la trentaine de mini-moteurs fusée propulsant le missile. Il a été remplacé au milieu des années 1990 par le FGM-148 Javelin après vingt années de service.

Le missile, dès sa sortie de l'usine, est scellé dans un cylindre en fibre de verre, de couleur vert foncé traversé de bandes jaunes. Le transport s'effectue à l'aide d'une sangle ajustable, le missile étant protégé des chocs par de larges couvercles en polystyrène expansé montés aux extrémités du tube (le couvercle frontal étant retiré avant le tir).

Sous l'avant du lanceur se trouve un bipied repliable retenu par une petite sangle, généralement déployé juste avant le tir. Les viseurs sont clipsés sur le tube par l'intermédiaire d'un rail de fixation équipé de connecteurs électriques, le récepteur infrarouge de chaque viseur étant alimenté par une petite batterie montée à l'arrière du tube.

Lors du tir, le missile est éjecté de son tube portatif par une charge de poudre qui neutralise automatiquement le recul. Le missile va alors activer deux composants nécessaires à son guidage : un filin qu'il déroule durant son parcours et la mise à feu d'un dispositif pyrotechnique situé dans sa queue.

Pour stabiliser le projectile durant son vol, trois ailerons courbes dépliables font tourner le missile sur lui-même, la charge explosive, quant à elle, est armée après avoir parcouru une distance de 65 m. L'engin est propulsé jusqu'à sa cible à la vitesse de 90 mètres par seconde grâce à la mise à feu séquentielle de 30 paires de mini-moteurs de poussée, disposés sur toute la longueur du corps du missile. Dans certaines configurations, la vitesse avant l'impact peut atteindre les 900 km/h. Le tir tout temps est possible, grâce à l'utilisation d'un viseur infrarouge passif AN/TAS-5 à refroidissement cryogénique. Son mode de fonctionnement est similaire au viseur de jour SU-36/P, mais il est beaucoup plus lourd (9,82 kg) et bien plus encombrant que ce dernier.

L'AN/TAS-5, conçu au début des années 1970 par Texas Instruments, offre une capacité de grossissement de × 4 pour angle de vue ajustable de 3,4° à 6°. Il transforme les émissions infrarouges en signaux électriques, qui vont restituer à la manière d'une caméra une image colorée en rouge et noir en fonction de la température de l'environnement visé. Le contraste et la luminosité peuvent être ajustés comme sur un écran de télévision. La mise sous tension du viseur infrarouge se fait à l'aide d'un commutateur à quatre positions, la première servant à éteindre le système, la deuxième permettant de vérifier l'état de la batterie et du liquide de refroidissement à l'aide d'un témoin lumineux, la troisième permettant d'activer le viseur, et la quatrième servant à éjecter la cartouche abritant le gaz de refroidissement. L'AN/TAS-5 ne requiert pas d'alimentation externe : il possède sa propre batterie rechargeable de 4,8 volts à courant continu, lui procurant une autonomie de fonctionnement de 2 heures.

Le M47 Dragon fait appel à un système de guidage à télé-commandé automatique (TCA) précédemment utilisé sur les missiles TOW et Shillelagh.

Avec ce système, tout ce que l'on demande au fantassin, c'est de regarder au travers d'un viseur optique amplificateur et de maintenir celui-ci exactement aligné sur l'objectif.

Pendant ce temps là, un deuxième système électro-optique monté parallèlement au viseur reçoit visuellement, un rayonnement thermique (généralement des infrarouges) en provenance d'un système pyrotechnique situé sur la queue du missile et le focalise sur un récepteur/localisateur sensible. Celui-ci mesure continuellement via un calculateur la position de la source de chaleur (le missile) par rapport à la ligne de mire fixée sur l'objectif, toute déviation provoquant automatiquement le signal de correction voulu, qui est à son tour transmis le long des fils (reliant le missile au lanceur) et cela sans aucune intervention de l'opérateur.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017