Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
   Grande-Bretagne
   Grèce
   Italie
      Le château de Verrès (Vallée d'Aosta
      Train blindé italien
      Fort Central du col de Tende
      Bramafan (fort de)
      Vallo Alpino - Isola
      Vallo Alpino Mont-Cenis
      Fort de Bard
      Fort de Variselle
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
   Marine
   Ils devaient durer 1000 ans...
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[d39]           

  Vallo Alpino - Isola [1]

En 1860, suite au rattachement du comté de Nice à la France, la région d’Isola (Alpes Maritimes) se retrouve coupée en deux par les hasards de l’histoire : le village d’Isola, situé au fond de la vallée de la Tinée, rejoint la France tandis que la partie supérieure de son territoire demeure rattaché à l’Italie ! Se méfiant de la France, le royaume d’Italie tient en effet à conserver le contrôle du col de la Lombarde et de ses approches car ce passage permet de déborder directement vers la plaine du Pô et Cuneo. La frontière de l’époque ne suit donc pas la crête et le pâturage d’Isola 2000 reste italien, bien que situé du côté français de la ligne de partage des eaux. Cette anomalie de l’histoire subsistera près d’un demi-siècle et ne sera corrigée qu’à la fin de la seconde guerre mondiale, par le traité de Paris (1947) qui rétablira la frontière sur la ligne de partage des eaux… Au XXe siècle, Mussolini renforce le col face à la France, dans le cadre des fortifications du « Vallo Alpino ». Plusieurs positions de barrage, comprenant des ouvrages en béton partiellement creusés dans le roc, sont ainsi édifiées en contrebas du col et plus bas dans la vallée. La plupart subsistent dans un excellent état de conservation. En voici quelques beaux exemples …

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017