PROBLEME

UN PROBLÈME EST SURVENU CONCERNANT L’HÉBERGEMENT DE NOTRE SITE INTERNET ET NOUS NE POURRONS PAS INTRODUIRE DE NOUVEAUX SUJETS POUR UN CERTAIN TEMPS. NOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉ DES QUE NOUS POURRONS REPRENDRE LES PUBLICATIONS DE NOUVEAUX SUJETS.
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
      Ouvrage Maginot de l'Agaisen - Sostel - Alpes maritimes - France
      Ouvrage Maginot de Gordolon (petit ouvrage d’artillerie) - Alpes-Maritimes (France)
      Ouvrage d’artillerie Maginot de Restefond, 2733 m altitude (Alpes de Haute-Provence/Alpes maritimes)
      Le château de Hohlandsbourg (Alsace) - France
      Pegasus Bridge (Normandie)
      Fort d’Uxegney – Vosges - France
      Ouvrage du Fort Séré de Rivière Gondran C (Briançon)
      Pont métallique américain sur la Meuse à Vacherauville
      Monumentaux morts "Les Veilleurs de la Paix" – Haudinville (Meuse)
      Poste de commandement du Kronprinz Rupprecht de Bavière près de Varennes en Argonne
      Monument américain de Montfaucon (Meuse)
      Fort de Douaumont (Bataille de Verdun)
      Ossuaire de Douaumont (Bataille de Verdun)
      Fort de Troyon – Une page d’histoire oubliée - Meuse
      "Dombunker" pour canons de campagne allemands – Mangienne/Meuse
      Les Eparges – Meuse
      Ouvrage CFZ 48 (deuxième ligne de la ligne Maginot) à Azannes (Meuse)
      Char Sherman sur la place de Montfaucon
      Canon de 155 Long modèle 1877 (de Bange)
      Camp allemand de Marguerre (Meuse)
      Montmédy, Musée de la fortification
      Montmédy, l’autre place forte de la Meuse
      Le canon allemand« Max de 380 mm de Duzey (Verdun)
      Monument de Pensylvanie - 1914-1918 – Varennes (France)
      Ouvrage Maginot de Fermont
      Bois des Caures (Verdun)
      Mémorial de Verdun
      Coupole d'Helfaut-Wizernes
      La butte de Vauquois (Meuse)
      Fort de Jouy-sous-les-côtes (Toul)
      Fort du Mont Saint Michel (Toul)
      Ouvrage de la Ferté (Ardennes)
      La batterie de l'Eperon (Toul)
      Barrage rapide de Montgenèvre
      Corps de garde côtier de Roscavel (Bretagne)
      Fort l'Ecluse, Département de l’Ain
      L’escalier à l’épreuve du Fort de l’Ecluse
      Fort du Larmont supérieur
      Fort du Larmont inférieur
      La redoute de Berwick
      Fort des Rousses (Jura)
      Fort Boyard (Charente-Maritime)
      Le Fort de Sainte-Agnès (Alpes Maritimes)
      Château de Pierrefonds (département de l’Oise au nord-est de Paris)
      Oradour-sur-Glane, village martyr
      Fort Libéria - L'extérieur
      Fort Libéria - L'intérieur
      Citadelle de Besançon
      Retranchement du Chauffaud
      Fort Lupin
      Fontaine Lupin
      Souterrains de la montagne du Roule
      Barrière de l’Esseillon
      Fort Liédot
      Fort de la rade à l'Ile d'Aix
      Bastion de Menton
      Le fort d'Ambleteuse
      L'ouvrage des Granges communes
      Batterie des Caurres
      L'abri du col de Restefond
      Fort du Truc
      Platte (blockhaus de la)
      Ouvrage de Roche-la-Croix
      Le château de Collioure II
      Le château de Collioure I
      Citadelle de Mont-Louis
      Forteresse de Salses
      La cité de Carcassonne
      Villefranche-de-Conflent
      Le fort Lagarde
      Le fort de Bellegarde
      Le fort du Sapey
      Tourelle Mougin
      Fort du Barbonnet
      Le fort de Montperché
      Fort Les Bancs
      Le fort de Pierre Châtel
      Fort Nieulay
      Ouvrage Saint Gobain
      Fort Joubet
      Château-Queyras
      Le fort de Tournoux
      Seyne-les-Alpes
      Redoute de Berwick
      Restefond
      Saint Ours Haut
      Saint Ours Bas
      Col de la Bonnette
      Vallée de la Tinée
      Haute Ubaye
      Ouvrage du Hackenberg
      Ouvrage du Hackenberg dans la tourmente
      Charvonnex
      Citadelle de Bitche
      Four à Chaux
      Fort du Télégraphe
      Les citadelles du vertige
   Grande-Bretagne
   Grèce
   Italie
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
   Marine
   Ils devaient durer 1000 ans...
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[c7]           

  Le fort de Pierre Châtel

Le fort de Pierre Châtel est situé aux confins des départements de l'Ain et de la Savoie, sur la route nationale N504 reliant Chambéry à Belley et à Lyon. Erigé sur un plateau invisible d'en bas, tel un nid d'Aigle, il domine une étroite et profonde cluse rocheuse. Ce défilé, taillé par un bras du Rhône à travers la barrière du massif, a formé la frontière entre la Savoie et le royaume de France durant près de deux siècles et demi. Le site a donc constitué une place frontière de première importance pour verrouiller l'une des portes de la Savoie. Dès le 11e siècle, le site est occupé par un château-fort qui surplombe l'étroit défilé.

La chartreuse

En 1386, le Comte Vert de Savoie ordonne, sur son lit de mort, la création, sur le plateau de Pierre Châtel, d'une chartreuse destinée à abriter 15 moines, pour contrebalancer, de manière symbolique, les 15 chevaliers que comptent l'ordre de chevalerie du Collier, fondé par lui-même. A l'époque, le Bugey fait partie de la Savoie et le site de Pierre Châtel n'a donc pas encore la valeur stratégique qu'il prendra plus tard.

Un fort de frontière

La situation change complètement en 1601 avec le rattachement du Bugey au royaume de France. Désormais, le Rhône forme la frontière entre la Savoie et la France et la cluse de Pierre-Châtel devient un point de passage stratégique sur la frontière entre les deux états rivaux… Vu l'importance stratégique du défilé, le roi de France décide de barrer ce verrou en fortifiant l'ancienne chartreuse qui occupe une position idéale pour contrôler la cluse. Les bâtiments de l'ancienne chartreuse savoyarde sont conservés mais transformés et des bâtiments à caractère militaire sont installés sur la partie orientale du plateau dominant le défilé. Des casernements et une forge sont construits, ainsi qu'une porte défendant l'accès au plateau. Celle-ci sera complétée, en 1760, par l'ajout d'une seconde porte avancée. Cette "militarisation" du site n'est pas sans effet sur l'ancienne chartreuse dont certains corps de bâtiments ont été transformés en casernements pour abriter la garnison.

Pierre Châtel assiégé

En 1814, les Autrichiens envahissent la France depuis l'est et s'avancent en direction de Lyon en suivant le cours du Rhône à partir de la Suisse. Le fort de Pierre Châtel est assiégé mais résiste opiniâtrement. Faute de pouvoir s'en emparer par l'assaut, les Autrichiens installent des batteries sur les deux sommets qui encadrent la cluse, de façon à jouir d'une position dominante pour battre le fort. Certains impacts de boulets sur le portail de la chartreuse témoignent encore de ce pilonnage en règle, mais la garnison résiste et ne se rend qu'après l'abdication de Napoléon. L'année 1815 voit à nouveau les Autrichiens déferler sur la France et le site de Pierre Châtel subit un nouveau siège. A nouveau, les troupes autrichiennes se livrent à une canonnade en règle depuis les sommets voisins, faute de pouvoir s'emparer du fort. Mais la garnison résiste une fois encore et ne se rend qu'après l'échec de l'épisode des Cents Jours.

Le fort aujourd'hui

Vendu aux enchères en 1930 par l'Etat français, le fort a été racheté par une famille qui en a fait sa résidence. C'est devenu une propriété privée qui ne se visite pas. Nous vous prions donc de respecter la tranquillité et la sérénité des lieux, et de ne pas importuner les actuels propriétaires par de vaines demandes. Contentez-vous simplement de la visite virtuelle que nous vous proposons ci-après…

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017