PROBLEME

UN PROBLÈME EST SURVENU CONCERNANT L’HÉBERGEMENT DE NOTRE SITE INTERNET ET NOUS NE POURRONS PAS INTRODUIRE DE NOUVEAUX SUJETS POUR UN CERTAIN TEMPS. NOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉ DES QUE NOUS POURRONS REPRENDRE LES PUBLICATIONS DE NOUVEAUX SUJETS.
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
   Le secteur
   Le terrain
   La menace
   Concept défensif
   Articulation du dispositif fortifié
   Les fortifications
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[c16]           

  La menace [28]

L'axe de pénétration principal est constitué par la plaine du Chablais, terrain favorable au déploiement d'éléments blindés et motorisés vu sa largeur et l'absence d'obstacles majeurs jusqu'au verrou du défilé de Saint-Maurice.

Un ennemi venant du Jura, du Plateau suisse ou du Chablais français (Haute Savoie) pourrait tenter de percer à travers cette plaine pour forcer le verrou de Saint-Maurice et pénétrer en Valais, soit dans l'intention d'occuper la région ou de s'infiltrer vers le cœur du Réduit alpin en remontant la vallée du Rhône, soit pour transiter directement vers l'Italie par les cols du Grand-Saint-Bernard ou du Simplon.

Le gros de l'ennemi cherchera à gagner la plaine du Chablais en longeant l'une des rives du lac Léman et en empruntant les principaux axes de communications :

  • lignes ferroviaires du Simplon (rive nord) ou du Tonkin (rive sud).
  • autoroute A9 (rive nord).
  • route principale Vevey - Montreux - Villeneuve - Aigle -Bex - St-Maurice (rive nord).
  • route Thonon - Evian - St-Gingolph - Monthey - St-Maurice (rive sud).

Effort principal

L'effort principal de l'assaillant est donc attendu en direction de Saint-Maurice, soit sur le tracé Vevey - Montreux - Villeneuve (hyptohèse nord), soit sur l'itinéraire Evian - Thonon - St-Gingolph, le long de la rive sud du lac (hypothèse ouest).

Pour contourner le verrou de Saint-Gingolph ou appuyer le gros de l'attaque, des éléments ennemis pourraient être tentés de s'infiltrer vers la plaine du Rhône par le Col du Pas de Morgins (1369 m), en remontant le Val d'Abondance depuis Thonon (Haute-Savoie), de façon à déboucher dans le Chablais au niveau de la ville de Monthey.

Débordements secondaires potentiels

L'effort principal en direction du verrou de Saint-Maurice pourrait également être conjugué avec une tentative de percer en direction des Alpes vaudoises, dans le but de déborder vers les Préalpes Fribourgeoises ou l'Oberland bernois pour s'infiltrer vers la partie nord-occidentale du Réduit:

  1. Au cas où l'ennemi parviendrait à prendre pied dans la plaine du Chablais, il pourrait facilement détourner des éléments vers la basse vallée des Ormonts, avec mission de forcer les cols des Mosses (1445 m) et du Pillon (1546 m), pour percer ensuite vers la Gruyère (Bulle) ou le Simmental (direction Thoune, Interlaken).
  2. Pour éviter ou contourner le verrou d'étranglement formé par les gorges de la basse vallée des Ormonts, facile à barrer, l'ennemi peut chercher à gagner directement la haute vallée des Ormonts en empruntant l'itinéraire détourné du col de La Croix, soit par Bex et Gryon, soit par Ollon et Villard.
  3. Enfin, il pourrait chercher à déborder la défense du col des Mosses en détanchant des éléments vers le vallon de l'Hongrin, par la route Aigle - Yvorne - Corbeyrier - L'Hongrin, avec mission de contourner le verrou ou de l'attaquer de flanc.
 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017