Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
   Grande-Bretagne
   Grèce
   Italie
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
   Marine
      SMA Espadon
      Croiseur sous-marin Surcouf
      Le sous-marin B143
      Cuirassé HMS Warrior
      HMS Alliance
   Ils devaient durer 1000 ans...
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[s38]           

  Le croiseur sous-marin « SURCOUF » [5]

Construit en 1926 par l’arsenal de Cherbourg sous la désignation de sous-marin de croisière, le « SURCOUF » constitue une petite merveille technologique pour l’époque, tant par ses dimensions que par la puissance de son armement. Il est mis en cale en 1927 et lancé le 18 décembre 1928. Il effectue sa première plongée statique le 10 septembre 1930 et subit de nombreux essais à la mer avant d’être déclaré opérationnel. Il entre en service actif en 1934 au sein de la Marine française, dont il constitue le fleuron, avec ses 2 canons de 203 mm qui en font un véritable croiseur sous-marin, capable de harceler les grosses unités aussi bien en plongée que depuis la surface.

Le sous-marin avait une longueur de 120 mètres et une largeur de 9 mètres. Il jaugeait 3000 tonnes en surface et 4300 tonnes en plongée, avec les ballasts pleins. Sa motorisation très puissante (7600 CV) lui conférait une vitesse de pointe de 18 nœuds en surface (33 km/h), une véritable prouesse pour l’époque ! Quant à son autonomie en mer, elle était de 90 jours, ce qui lui permettait de traverser d’une traite jusqu’au Pacifique, sans escale ni ravitaillement.

Son formidable armement comprenait :

  • 2 canons de 203 mm en tourelle, sur l’avant du kiosque
  • 2 canons antiaériens de 37 mm
  • 4 mitrailleuses antiaériennes de 8 mm
  • 6 tubes lance-torpilles fixes
  • 6 tubes lance-torpilles orientables
  • Un hydravion biplace d’observation et de réglage du tir, abrité dans un hangar aménagé à l’arrière de la tourelle de 203 mm.

En 1942, venant des Bermudes et se dirigeant vers le Pacifique, le « SURCOUF » fait route vers le canal de Panama lorsqu’il est éperonné, le 19 février, par le cargo américain THOMPSON LIKE alors qu’il navigue à 75 miles au NE de Colon. Le sous-marin sombre aussitôt vers les profondeurs et disparait définitivement corps et bien. Il avait à son bord 9 officiers, 30 officiers-mariniers et 102 hommes d’équipage…

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017