PROBLEME

UN PROBLÈME EST SURVENU CONCERNANT L’HÉBERGEMENT DE NOTRE SITE INTERNET ET NOUS NE POURRONS PAS INTRODUIRE DE NOUVEAUX SUJETS POUR UN CERTAIN TEMPS. NOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉ DES QUE NOUS POURRONS REPRENDRE LES PUBLICATIONS DE NOUVEAUX SUJETS.
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
Découverte du mois
   Allemagne
   Autriche
   Belgique
   Danemark
   Espagne
   France
   Grande-Bretagne
   Grèce
      Monastère fortifié de Rossanou - Météores
      Acropole de Cefalù
      Le monastère fortifié de Varlaam
   Italie
   Norvège
   Suède
   Turquie
   Suisse
   Marine
   Ils devaient durer 1000 ans...
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[v46]           

  Le monastère fortifié de Varlaam [6]

Le monastère fortifié de Varlaam est situé dans le massif des Météores, dans le centre de la Grèce. Les moines orthodoxes s’étaient réfugiés sur ce vertigineux piton rocheux non seulement pour s’isoler du monde, mais aussi pour se mettre à l’abri des incursions et des brigands qui infestaient la Grèce du Nord. Le piton qui porte le monastère est séparé du massif par une profonde entaille rocheuse qui forme un fossé naturel. On franchissait cette coupure naturelle par une passerelle dont une partie était escamotable et que l’on retirait la nuit et en période de danger. Une fois passé cette première défense, on ne pouvait accéder au plateau sommital que par un monte-charge installé dans une tour surplombante, grâce à un panier en osier suspendu à une corde relié à un treuil. Ce dispositif, qui ne permettait de hisser qu’un seul moine à la fois ou des provisions, a depuis lors été remplacé par un vertigineux escalier taillé en encorbellement dans la falaise.

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017