PROBLEME

UN PROBLÈME EST SURVENU CONCERNANT L’HÉBERGEMENT DE NOTRE SITE INTERNET ET NOUS NE POURRONS PAS INTRODUIRE DE NOUVEAUX SUJETS POUR UN CERTAIN TEMPS. NOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉ DES QUE NOUS POURRONS REPRENDRE LES PUBLICATIONS DE NOUVEAUX SUJETS.
Chercher  
Association Fort de Litroz
Association Fort de Litroz
www.fortlitroz.ch
www.fortlitroz.ch

   Position de Litroz - Tête Noire
   Position de Châtelard - Giétroz
   Position de Finhaut
   Position de La Forclaz
   Les positions DCA
   Documents historiques
La région fortifiée du Léman au Gd St Bernard
Le secteur central: région St-Maurice
Secteur nord: secteur du Chablais
Secteur sud: secteur du Gd-St-Bernard
Secteur ouest: secteur du val de Trient
Autres forts suisses
Descriptions techniques
Documents historiques
Armes Suisses
Géostratégie
La Suisse en armes
   Mobilisation 1939
   Election du Général Guisan
   Infanterie de montagne
   1914 - 1918 (galeries de photos)
   1939 - 1945 (galerie de photos)
   Infanterie (galerie de photos)
   Détachement alpin
   Artillerie (galerie de photos)
   Cavalerie (galerie de photos)
   Blindés suisses 1939-45
   Aviation (galerie de photos)
   DCA en action
   DCA lourde (1939-45)
   DCA légère (1939-45)
   Service de Repérage Aérien
   Combats aériens de juin 40
   PC régional de la PCi de Martigny(VIDEO)
   Armée XXI (photos et vidéos)
   1950 - 2000 (galerie de photos)
   Organisation de la protection civile
Découverte du mois
Plans d'invasion de Hitler
Les armes secrètes de Hitler
5000 ans de fortifications
Activités club Litroz
Litroz jour après jour

Vidéos
Infos touristiques

ALPYFORT


[m2]           

  Mobilisation 1939 [6]

2 septembre 1939. La mobilisation générale est décrétée en Suisse. Les murs se couvent d'affiches proclamant la mise sur pied des troupes frontières et appelant les Confédérés sous les drapeaux. Parallèlement, on annonce la réquisition de tous les chevaux, mulets, camions, remorques et véhicules utilitaires. Des attroupements se forment devant les points d'affichages. Encore sous le choc de l'annonce de l'invasion de la Pologne par les troupes allemandes, les badauds consultent rapidement les listes, se renseignent, s'interrogent. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre et atteint en quelques heures jusqu'aux hameaux les plus reculés des Alpes. Les hommes délaissent leurs outils, abandonnent leurs champs, quittent leur lieu de travail pour regagner leur domicile ...

Dans toutes les maisons, les soldats ressortent en hâte leur uniforme, saisissent leur arme personnelle, s'équipent en toute hâte. Il n'y a pas de temps à perdre. Chaque minute compte peut-être. On abrège les adieux, on s'embrasse tendrement. Les larmes coulent... Un dernier regards aux êtres chers, un dernier signe de la main et c'est le départ, parfois en automobile, souvent à pied... En ordre dispersés, puis de plus en plus nombreux, les soldats équipés de pied en cap affluent massivement vers les gares pour se rendre rapidement vers leur place de mobilisation. Celle-ci est spécifiée dans leur livret de service, en fonction de leur incorporation... Il suffit de savoir lire! Tout a été préparé et réglé à l'avance, méthodiquement, à la manière suisse. Sur les quais encombrés, les jeunes de l'Elite côtoient les hommes mûrs de la Landwehr et les vétérans de la Landsturm, dont certains portent parfois des uniformes désuets remontant à la première guerre mondiale. De Genève à Romanshorn, de Bâle à Chiasso, le pays prend une teinte monocolore : le gris-vert…

 
 

          
  
Association Fort de Litroz - J.-C. Moret©   2002 - 2017